Pages

mercredi 6 juin 2007

I miei nonni


Salut, petit coup de blues et insomnie ...

je repense à l'Italie et à ma famille, plus spécialement à mes grands parents maternels, Angelo Ferri et Livia Carozza. Ce sont les plus beau grand parents du monde... cette photo a été prise par mon père (je crois) fin des années 70, sur un des derniers terrains de ma famille du côté d'un bled nommé Rosignano Marittimo, provincia di Livorno, en Toscane.

Drôle de pays que l'Italie... cet après-midi, un gars (sans doute quelconque quoique probablement déséquilibré et peu entraîné) a essayé de sauter sur le pape B16 qui passait en papamobile décapotée. En matant la video on peut voir qu'il s'écrase assez lamentablement derrière sa cible avant de se faire transformer en kefta humaine par le service de sécurité...

Un esprit un peu tordu et conspirationiste y verrait peut-être une connection avec le jugement d'acquittement prononcé par un tribunal romain dans l'affaire de l'assassinat de Roberto Calvi, surnommé le Banquier de Dieu.

Cet homme d'affaires a été retrouvé pendu le 17 juin 82 au Black Friars'Bridge,à Londres. Il était le dirigeant de la Banco Ambrosiano, la principale institution financière du Vatican via l'Institut des Oeuvres Religieuses. Spécialiste du maquillage de bilans comptables, des comptes off shore et du blanchiment d'argent, Calvi est un des éléments pivots de la complexe et nauséabonde histoire politico-financière de l'Italie d'après-guerre...

Il a lié des amitiés troubles (doux euphémisme) au sein de la Loge maçonnique Propaganda Due (la P2 pour les intimes) un club de rencontre pour le monde de l'industrie, des affaires, des médias, de l'administration, de la politique, de l'armée, des services secrets, de la maffia, de l'extrême droite, etc... Cet organisme, qui a pendant longtemps tiré, en coulisses, les ficelles de la politique italienne, dominée par la très corrompue et honorable Democrazia Cristiana de Giulio Andreotti était dirigé par Licio Gelli (en fait vu l'intelligence et la longévité politique d'Andreotti, affectueusement surnommé "il gobbetto- le bossu-" il est probable que ce soit ce dernier qui ait manipulé la loge...)

Gelli, ancien Camicia Nera mussolinienne a combattu en Espagne au côtés de Franco et s'est illustré de 43 à la fin de la guerre comme officier de liaison entre les régimes fasciste et nazi. On le soupçonne d'avoir par exemple participé à la planification du coup d'état manqué du 7 décembre 1970, dit "Golpe Borghese" (du nom du prince qui a mené -et foiré- le dit coup d'état). Si en plus je vous dis qu'en Italie, on raconte que Berlusconi a fait ses débuts à la P2 (son papa était déjà un des banquiers de Cosa Nostra)

Licio Gelli a aussi été impliqué dans les enquêtes concernant le réseau "Gladio", ce "stay behind" organisé par la CIA pendant la guerre froide pour nous "protéger" d'une invasion communiste (et qui serait lié, selon certaines théories à plein d'affaires chez nous aussi, comme les Tueurs du Brabant, le WNP et quelques autres affaires bien puantes liées à ce qu'on a appelé la" stratégie de la tension")

Rien que des gens fréquentables donc qui ressurgissent du passé à la faveur d'un brève de la BBC
http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/6726353.stm

On ne saura jamais tout de ces années de plomb, le temps qu'on ait accès à ce qui reste des archives, les protagonistes auront tous disparu.

C'est fou ça, je partais avec l'intention d'écrire sur mes grands parents et je me retrouve avec un texte sur la maffia politique italienne qui débouche sur les années noires de l'extrême droite et du grand banditimse en Belgique...

Mais faudra qu'un jour je vous raconte les histoires de mon grand père... ça vaut le détour.

En attendant je peux vous conseiller quelques excellents bouquins sur les affaires italiennes, leur seul défaut étant qu'ils sont essentiellment écrits en italien (encore un raison de plus pour apprendre cette langue magnifique)

Ferraresi, Franco "Minacce alla democrazia, la destra radicale e la strategia della tensione in Italia nel dopoguerra", Ed Feltrinelli, 1995
la somme sur le sujet

Willan, Philip "I burattinai, stragi e complotti in Italia", Tullio Pironti Editore, traduit de la version anglaise (maison d'édition introuvable)

sur Berlusconi, qui est le produit politique en droite ligne de 40 années de magouilles politico-maffio-financières:

aux Editori riuniti

Orlando, Frederico, "Lo stato sono io, l'ultimo governo della guerra fredda"
Veltri lio, Travaglio Marco, "L'odore dei soldi, origini e misteri delle fortune di Silvio Berlusconi"

Bonne nuit

ps: si quelqu'un connaît les références d'une somme sur les affaires des années 80 en Belgique...

1 commentaire:

Mireia a dit…

Salut Dim!!
Un autre livre interessant, pas trop sur ce que tu expliques mais en relation aux affaires obscures italiens est "L'Affaire Moro" de Leonardo Sciascia sur l'assassinat d'Aldo Moro. Il a peut-etre ete traduit au francais et d'autres langues aussi.. C'est un livre excellent..
Un autre lien, rien a avoir avec l'Italie mais avec le Liban.. je me suis dis qu'apres ton experience la-bas tu serais interesse... c'est un article du The Guardian sur un champ de refugies palestiniens.. http://www.guardian.co.uk/syria/story/0,,2100766,00.html

Bonne lecture! (et bonne expo a l'academie!)