Pages

lundi 3 décembre 2007

Mà Praha


Compte rendu photographique d'un trip à Prague...
(je sais l'accent du a est pas dans le bon sens...)

mercredi 21 novembre 2007

St V 2007


Euh, à fond?

samedi 27 octobre 2007

Warzone Schaerbeek?

Quelques jours que ça chie dans ma commune... des jeunes cons d'origine turque, manipulés par l'extrême droite des Loups gris, ont mis le souk dans Schaerbeek et St Josse (les deux communes de Bruxelles qui concentrent la communauté turque-précision destinée à ceux qui ont le mauvais goût de ne pas être des zinnekes :-). La manif a débordé aussi vers l'ambassade américaine où les manifestants ont réussi à s'emparer du Stars and Stripes qui flottait au vent... Là je dois vous avouer que je suis un peu jaloux... c'est un beau trophée qui aurait fait très cosy dans mon salon... je suis même sûr que l'une où l'autre petite gauchiste aurait été suffisamment impressionnée pour que j'abuse de la situation... mais je m'écarte, je m'écarte...
J'ai beau habiter pas loin des incidents (20 min à pied max) j'ai pas vraiment capté ce qu'il se passait. Dimanche soir il y a bien eu des tas de voitures qui sont passées, tous klaxons dehors, avec des gars brandissant des drapeaux. Sur le coup j'ai plutôt pensé à un match de foot. puis je suis quand même allé vérifier sur le net et quand j'ai vu que le PKK avait fait de gros dégâts je me suis dit que c'était peut-être pas le foot (ceci dit, je trouve intéressante la confusion possible entre les deux causes).

Je ne vais pas vous refaire les affrontements et les analyses par le menu, j'y étais pas (et les zones de fight ça me branche à priori quand c'est dans des pays exotiques et chauds :-), pour ça je vous conseille le blog "Humeur allochtone" de Mehmet Koksal, excellent journaliste BELGE d'origine turque* qui avait en son temps déjà dénoncé la présence d'un sympathisant Loup Gris sur la liste du PS aux dernières communales...(et un peu casse-cou aussi le gars, j'aime bien)

Tout ça ce me fait repenser aux émeutes du printemps 91. Pour des raisons encore obscures, des incidents graves (à l'échelle de la Belgique s'entend) ont secoué l'opinion publique qui si mes souvenirs sont bons était surtout préoccupée par des problèmes socio-économiques et le rôle de la Gendarmerie dans le soutien à des groupes d'extrême droite pendant les années 80. Et puis là, magie, en novembre l'extrême droite fait un tabac aux élections (on parlera de "dimanche noir" pour qualifier ce 24 novembre 91), on reporte toute l'attention sur la jeunesse d'origine étrangère, on s'occupe de sécurité, on crée des tas de dispositifs (c'est le début des contrats de sécurité pour lesquels j'aurai le malheur de travailler) et dans les faits on donne raison aux fachos de tous poils. Je pense que c'est là qu'est le tournant, en Belgique du moins, de la politique de gestion de la pauvreté et que commence la pénalisation des classes laborieuses. Qu'on entame vraiment l'américanisation de la société belge. Qu'on fait la guerre aux pauvres plutôt qu'à la pauvreté. Et que ça commence à chier solide.

Enfin tout ça pour dire
1) que j'ai l'impression que la Turquie est pas prête de rentrer dans l'UE avec des incidents du genre, la problématique kurde, le génocide arménien, la laïcité vacillante, les problèmes frontaliers (vous avez envie d'une frontière avec l'Irak vous?)
2) que, vu d'ici, c'est à dire Schaerbeek, pas loin des émeutes, tout a l'air tranquille. il y a juste plein de drapeaux turcs un peu partout. Concurrence au drapeaux belges. Et de nouveau cette impression d'un match de foot Belgique-Turquie imminent...

Faudra peut-être un jour réfléchir aux liens éventuels entre violence-nationalisme et ballon rond... on pourrait avoir des surprises.

100% subjectif, 100% viscéral, 200% Dimsum

* comme moi je suis belge d'origine italienne (bien que fondamentalement en terme d'identité ça m'excite pas plus que ça le fait d'être belge-sauf quand il y a des français mais ça c'est une autre histoire-je préfère dire que je suis de la Porte de Namur...)

dimanche 21 octobre 2007

On se fout de Montcuq

Toujours pas de nouvelles sur le site Hasbro à propos de la victoire écrasante de Montcuq pour figurer en case de tête sur le nouveau plateau de Monopoly... les votes sont cachés depuis des semaines... ils nous préparent un coup d'état électoral digne d'une république bananière...

Bon, fondamentalement on s'en fout... le Monopoly est un jeu de merde et Hasbro une saloperie de multinationale qui va en plus nous bousiller DD avec une quatrième édition pur marketing.

Et pourtant, et pourtant... Toute cette histoire autour de Montcuq met en lumière une certaine réalité du régime dans le quel nous vivons. D'un point de vue de la politique cela fait belle lurette que les citoyens lambdas comme vous et moi (surtout vous) n'ont plus aucun pouvoir décisionnel (si tant est que nous en ayons jamais eu). Du coup, pour nous donner le sentiment de liberté sans lequel nous aurions déjà déclenché la révolution, on nous fourgue toute une série d'illusions de liberté. On nous donne des CHOIX! Mais attention par n'importe lesquels, on peut choisir entre des poudres à lessiver, des sodas plus ou moins sucrés, des barres de chocolat, des marques de bagnoles, des paquets de cigarettes, des bières,... enfin vous voyez le topo. Donc on passe plein de temps à choisir entre des tas d'options qui ont été dictées par les proprios de notre planète. Du simulacre donc. Et pour faire bonne mesure, on nous permet, à intervalles réguliers, de participer à l'élaboration de certains projets, c'est ce que l'on appelle justement la démocratie participative. On tient compte de notre avis. Mais c'est génial donc. Et bin non. Parce que les Proprios veulent bien tenir compte de notre avis que si ça fait partie de leurs plans. Les avis qui ne rentrent pas dans les catégories qu'ils ont prédéfinies ne l'intéressent pas (ça les incommode même).
C'est exactement ce qui se passe avec cette histoire de Montcuq. Hasbro veut bien écouter notre avis mais en tenir compte seulement si ça convient à la stratégie commerciale. Le vote proposé n'est donc qu'une vaste blague. Un spectacle de démocratie (merci Guy).
Alors vous vous dites (à juste titre) mais qu'est-ce qu'on en a à foutre de Montcuq, de ce jeu à la con et de ce vote de mes deux?
Et bien moi je dis que que cette histoire est en un microcosme intelligible l'explication de ce qui se passe dans notre société. On fait semblant de nous demander notre avis mais on en tiendra compte que si ça entre dans le canevas prédéterminé. Si vous en doutez essayer de vous rendre dans une commission de participation au niveau de votre quartier et de vous y faire entendre réellement...

Enfin tout un coup de gueule comme ça un dimanche matin... et j'ai même pas la gueule de bois... tiens c'est une idée de concept ça: le "coup de gueule de bois"

Sinon, je m'inquiète très fort pour les élections présidentielles au Liban, la situation au Pakistan et l'augmentation des tarifs du gaz pour me chauffer.

Et je passe trop de temps sur Fesse-Bouc.

A+

mercredi 3 octobre 2007

Alpha1.2/In Ze Middel of Nowère live @ULB nocturne


deux groupes très différents pour un noyau semblable... (pour les photos, cliquez sur la... photo)

In Ze Middel of Nowère (chanson française potache et engagée) (site ici)
Alpha1.2 (électro rock) (site ici)

lundi 24 septembre 2007

Analyse d'images


En ce lendemain de 5/6 de journée sans voiture à Bruxelles je vous colle un excellent article sur l'analyse de l'affiche de "N'ayez pas peur", un spectacle (sûrement chiant) que Robert Hossein consacre à Jean Paul bis et qui se joue actuellement à Paris. Cliquez sur l'image pour avoir accès à la page de la "Boîte à images" et régalez-vous...


Et comme je ne suis pas chiche, je vous mets aussi un article avec une analyse à contre-courant sur cette pub de Dove qui a beaucoup fait parler d'elle dans le millieu antipub... (article ici)

mercredi 19 septembre 2007

bienvenue à "collectif.be" ainsi qu'à "whydidishot"

Et oui, deux nouveaux membres actifs de la blogosphère...

Collectif.be: un site/blog à vocation collective et humaniste

Whydidishoot: de la photo tout simplement...

bonne chance à vous les gars!

mardi 18 septembre 2007

sans jours cent gouvernement

En fait il n'y a pas grand chose à dire... ça marche bien la Gelbique comme ça finalement.

Plus grave: les nuages de guerre qui s'amoncellent à nouveau sur le moyen orient. Sarko, le minibush, va nous déclencher un conflit qui entraînera toute l'Europe dans une spirale de violence. L'axe du mal (Washington/Paris/Londres) engrange des points.

Bonne journée quand même

dimanche 16 septembre 2007

Sabra et Chatillah, c'était il y a 25 ans


23 janvier 2002. 10 heures du matin. Une forte détonation secoue Beyrouth Est, secteur chrétien de la ville. Dans les décombres de la voiture qui a explosé on retrouve le cadavre d'Elie Hobeika, politicien chrétien maronite de premier plan, député, ancien ministre d'état de 92 à 98. Deux jours avant, Hobeika avait rencontré secrètement deux sénateurs belges, Josy Dubié et Vincent Van Quickenborne à propos de son éventuel témoignage dans un procès intenté en Belgique pour crimes contre l'humanité (rappelez-vous la loi compétence universelle depuis méchamment abrogée) contre Ariel Sharon par des survivants des massacres de Sabra et Chatillah.

Du 16 au 18 septembre 1982 Hobeika a mené les unités phalangistes (extrême droite chrétienne) qui ont "nettoyé" les deux camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Shatillah (banlieue sud de Beyrouth) faisant entre 500 et 3000 morts selon les sources. Le prétexte à ce bain de sang était de venger la mort de Bachir Gemayel. Ce jeune (35 ans) et charismatique leader des Forces Libanaises (parti dans lequel il a regroupé, parfois par la force, toutes les factions chrétiennes), allié d'Israël dans la lutte contre l''OLP, vient d'être assassiné le 14 septembre 82 alors qu'il a été élu président de la République libanaise le 23 août. A l'époque, on a immédiatement attribué l'attentat à des militants palestiniens (alors qu'on y verra après coup plutôt la patte de la Syrie). Dans le cadre de l'opération "Paix en Gallilée" Tsahal a envahi le Liban depuis début juin et contrôle l'essentiel du pays avec près de 60 000 hommes. Le 15 septembre les autorités iraëliennes (dont Ariel Sharon, alors ministre de la défense) décident d'occuper totalement Beyrouth Ouest (zone musulmane), de boucler hermétiquement les deux camps de réfugiés et d'y laisser entrer la milice chrétienne. Il existe encore une polémique sur le rôle exact de Tsahal dans le déroulement des massacres même si dès début 83 une commission d'enquête israélienne (la commission Kahane), établie sous la pression de l'opinion publique scandalisée par l'horreur des massacres, concluait à la responsabilité indirecte de l'état major et des politiques dont Ariel Sharon, alors forcé de démissionner. Des éléments plus récents indiqueraient que Tsahal aurait activement aidé au massacre en tirant des fusées éclairantes (selon certaines sources-non identifiées- des commandos israéliens sans uniforme auraient aussi participé au nettoyage...). 25 ans plus tard la lumière n'a pas été encore totalement faite sur les aspects les plus sordides de cette lamentable histoire.

Dernièrement l'armée libanaise, après un siège d'attrition de 105 jours a fini par vaporiser un groupe sunnite radical, le Fatah al Islam, détruisant au passage le camp de Narh el Bared et forçant à l'exil de 30 à 40000 civils dont le seul crime fondamental était d'être apatrides. Plutôt que d'intégrer ces populations depuis l'exode de 48, l'état Libanais, dont le système politique est basé sur un équilibre ethnico-religieux délicat, a préféré bloquer la situation dans un status quo qui ne pouvait que dégénérer. Si dans les 10-20 ans qui ont suivi, on pouvait encore faire miroiter aux populations réfugiées le retour à la terre de Palestine et aux opinions publiques du monde arabe une grande victoire sur le "satan sioniste", il est désormais plus que temps de regarder la réalité en face: les gens qui naissent aujourd'hui dans les camps sont nés de parents eux-mêmes nés dans les camps... ils n'ont plus de palestiniens que le nom, l'absence d'un statut stable et une vague mythologie familiale. Que l'état libanais, avec le soutien de la communauté internationale leur accorde enfin une place décente dans la société avec les aménagements institutionnels nécessaires afin que cessent les rancoeurs et les tensions qui minent la stabilité du Liban. Cela permettra aussi peut-être d'un jour effacer l'antisémitisme chronique qui ronge les populations arabes et qui ne profite qu'aux extrêmistes de tous bords et aux marchands de canons qui les fournissent.


Salaam/Shalom

En photo: une double affiche d'Elie Hobeika sur un des murs de la rue Gouraud, dans le quartier branché de Beyrouth Est.

Ps: Pour vous remonter le moral, je vous mets aussi le lien vers une excellente vidéo "Stop the clash of civilisations" qui traite du monde d'aujourd'hui...

samedi 15 septembre 2007

Friday Nignt Marathon

Comme indiqué dans le titre une succession d'ambiances pour cette nuit de vendredi... Je m'en sors avec une légère gdb... mais bon pas deux soirs de suite quand même.


Commençons par Walibi! Je sais pas pour vous mais moi ça faisait bien 26 ans (!!!!!!) que j'y étais pas allé... Donc quand Baboo m'a dit qu'elle avait des invits VIP pour le Vertigo, la nouvelle attraction, on a pas hésité une seconde! Et donc on s'est retrouvé vers 19h à s'enfiler du (bon) champagne et des (excellents) sandwiches dans un cocktail mondain blindé de brabançons fortunés en costard ou blazer accompagnés de leur passionnante légitime et de leur fabuleuse progéniture... Mais ne boudons pas notre plaisir, le Vertigo, un parcours aérien qui secoue juste ce qu'il faut, est vraiment très sympa... on a rempilé deux fois d'ailleurs. C'était marrant de voir certains de ces vieux riches et de ces rombières qui refaisaient, excités, la file avec nous... Ah, on a tous une âme d'enfant finalement...


Passons à Cityscape. Oui je sais j'en cause beaucoup ces derniers temps mais il faut reconnaître que pour moi ce lieu a énormément d'importance. La zone VIP était encore plus petzouille qu'à Walibi mais en plus Urban... Moi ça m'épate toujours de croiser des gonzesses qui trimballent des fringues qui valent plus que mon matos photo...( le champagne était aussi excellent, c'est que ça sait vivre les riches). En tous cas Arne Quinze, l'artiste/entrepreneur qui a conçu le bazaar a vraiment le sens du bizness et de la mise en scène, ça on peut lui laisser. Juste une grosse faute de goût d'après moi: la bagnole du sponsor qui est exposée... (la pub pour ce genre d'engins me débecte... mais bon je suis sans doute un peu réac :-).

En tous cas le lieu est parti pour un an d'évènements dont on évaluera l'intérêt au fur et à mesure (merci en tous cas à Patrick Grauwels, le rédacteur du blog francophone du projet pour les places)


Etape suivante:
La soirée organisée par SMART asbl (Société mutuelle des artistes), au Botanique.
Trés bonne ambiance mais pas trop délire. A noter un grand concert autour de Sacha Toorop et de ses invités dont le groupe country de son papa! (photo) très bon moment aussi, la reprise de Pierre Bachelet: "Eeeet moiiii jeu suiiis tooombééé en esssclavaaaageu, deu son souriiiireu, deu son visaaageu et jeu luiiii diiiiiis emmèèèènneu -moaaaaaaaaa!"( faut que j'installe le son sur ce blog!).
Pour une raison obscure ils ont arrêté de laisser entrer les gens vers deux heures alors qu'il y avait pas tant de monde que ça...

En tous cas au delà de plaisir de la fête (outil parfois démagogique au service de quelque sponsor douteux en quête d'une amélioration d'image-je pense à tous ces festivals organisés pour des banques, des boîtes d'assurances, des producteurs d'alcool voire des partis politiques), je ne peux que louer le travail exemplaire que Smart a fourni pour l'amélioration de la situation des artistes (franchement ne pas devoir s'occuper des papiers et pouvoir présenter des factures crédibles c'est un vrai plus pour les artistes professionnels un peu précaires-pas comme Arne Quinze)


Ensuite passage dans un nouveau squat, le "Bokal Royale" au 123 de la rue royale. C'est un grand bâtiment de bureaux qui a été récupéré par ceux qui occupaient précédemment l'Eglise Gesu, en face du Bota (et qui est au centre d'un projet de spéculation immobilière hautement contestable et contesté) si j'ai bien compris (c'est à dire qu'à cette heure-là je commençais à être petit à petit bien torché et d'ailleurs la qualité de mes photos s'en ressent, désolé) les explications de Regi, un pote d'école très actif dans la politique alternative.

Là c'est une ambiance plus trash, new wave-punkoïde, on carbure à la cara... Mais aux "manifestes" accrochés au mur on devine une activité politique et intellectuelle qui ne manquera pas d'être intéressante (affaire à suivre donc...)


Vers les trois heures du mat je débarque enfin à la Cerise Noire, mon ancienne maison communautaire où la fin des exams de Cody, un des collocs sert de prétexte à une fête fort alcoolisée (mais bon comme c'est quand même plus bourgeois que le squat on fait ça à la Jupe... le champagne est bien loin maintenant)


Poussé par des motifs strictement sexuels je me retrouve embarqué au Celtica... Bon si vous connaissez pas l'endroit on peut résumer ça par: "c'est un bar anglophone/international où tout le monde se bourre la gueule à la manière anglo-saxonne, c'est à dire fort sauvagement, où l'on danse spasmodiquement sur de la mauvaise musique et où tous les mecs cherchent à s'enrouler une gonzesse"(tiens c'est marrant ça pourrait être la description d'un TD à la Jefke). Donc voilà, je me fais chier et je finis par rentrer sain et sauf au bercail vers 7 heures du mat...

Putain de nuit bien chargée. Le hic c'est que ça hypothèque un peu le reste du weekend quand même (c'est que j'ai plus vingt ans...). Ceci dit je trouve que de temps en temps c'est très sympa de passer par toute une série d'ambiances différentes, des plus bourgeoises aux plus alternatives... Et dire que certains soirs je sais pas quoi faire à Bxl...

vendredi 14 septembre 2007

Cityscape Vs AtlantideMan




Un bon titre pour un match de catch...

C'est plutôt deux conceptions de l'art urbain contemporain qui s'affrontent. Installation éphémère contre statuaire monumentale "classique" (bin oui vous saviez pas? l'Atlantide c'est un mythe platonicien :-). Si Cityscape, le projet d'Arne Quinze interroge (entre autres pour son prix -400.000 brouzoufs), il faut bien admettre que depuis les années qu'il est installé, l'Homme de l'Atlantide a, quant à lui fait l'unanimité: tout le monde trouve ça moche! Et puis à part le rapport avec l'eau de la (petite) fontaine, je vois pas bien comment le thème s'inscrit dans l'environnement urbain immédiat... Enfin, ne soyons pas trop critiques, on aurait pu nous coller un caca de Strebelle à la place...

Ce soir inauguration de Cityscape... va y avoir du bô monde

jeudi 13 septembre 2007

Planet of the Arabs


Présenté au festival Sundance en 2005, Ce court métrage est un excellent pamphlet sur le racisme anti-arabe du cinéma américain.

mardi 11 septembre 2007

Un facho pas content...



...ça fait toujours du bien... Les organisateurs de la manifestation anti-islamique, interdite par les autorités, avaient décidé de maintenir le rendez-vous. Donc à onze heures je suis passé place du Luxembourg tâter l'ambiance. Histoire de prendre en photo quelques fachos se faisant malmener par la police de Bruxelles (je sais c'est mesquin comme plaisir mais j'assume). Une vingtaine de journalistes et photographes s'emmerdaient ferme. Comme la centaine flics disséminés dans le quartier (pas mal de combis IVECO et deux autopompes en soutien). Une demi heure passe... Puis trois quarts d'heure. Enfin du mouvement... un des organisateurs s'adresse à la presse pour dire que c'est pas bien, pas juste et pas démocratique de pas laisser les fachos foutre la merde (bon je synthétise un peu mais l'idée est là...).

Et donc voilà vers midi, je suis parti voir une copine à l'hôpital parce que ça au moins ça me paraissait intéressant...

En lisant les sites de LaLibre et du Soir cet aprem j'apprends qu'il y a quand même eu une cinquantaine d'arrestations dont les ténors du Vlaams Belang... J'aurais peut-être mieux fait de rester mais bon visiblement il n'y a même pas eu de blessés...

No remorse

En photo FachoChef pas content

PS: en arrivant par la rue Belliard, mon bus a croisé deux transports de troupes de l'armée, avec mitrailleuses lourdes en tourelle. Et Tom, un pote, me signale qu'il a vu une batterie de missiles Sol-Air en transit dans la ville. Les deux convois avaient l'air de se diriger vers la grande ceinture donc vraisemblablement du côté de l'OTAN. Mesure de précaution sans doute pour l'anniversaire du 11 septembre. Faut pas oublier quand même que ça fait 34 ans aujourd'hui que Salvador Allende s'est fait assassiner par Pinochet et ses sbires, largement soutenus par la CIA. J'imagine bien une orde de gauchistes chiliens démolir l'OTAN, ça serait beau quand même...

dimanche 9 septembre 2007

La fin du début de la fin?


Dav, mon pote de Beyrouth est, suite à des circonstances familiales, de retour pour quelques jours à Bruxelles. L'occasion de refaire une tournée des bars jusqu'à pas d'heure... (en photo un pauvre hère au Café Central)

Mais aussi l'occasion de reparler de vive voix avec lui des évènements au Liban. Après avoir annoncé pendant des semaines l'assaut ultime et définitif et final sur le dernier carré de des combattants du Fatah al Islam, c'est maintenant fait depuis le 4 septembre. Plus de 220 morts côté "palestinien" (il y a pas mal d'autres nationalités représentées), plus de 160 du côté de l'armée libanaise. Et plus de trente mille personnes qui ont du fuir les combats. Le camp de Nar el Bared n'est plus qu'un champ de ruine. Et l'armée parade toute fière de son "succès" (je ne relèverai même pas le kill ratio misérable). Tout cela donne une idée du statut lamentable réservé aux palestiniens du Liban et même dans le reste du monde arabe. Si en 48 l'origine du désastre humanitaire est indiscutablement de la responsabilité d'Israël, la gestion calculatrice, irresponsable ou tout simplement inhumaine des réfugiés ressort de la responsabilité des pays arabes et de l'occident. Et depuis des décennies la situation s'embourbe. Pour ne parler que du marché du travail au Liban, ce sont par exemple plus de quarante profession qui sont toujours interdites au Palestiniens (essentiellement les professions libérales- avocat, ingénieur, médecin-) celles qui permettent la création d'une bourgeoisie potentiellement éclairée (et qui feraient concurrence aux notables libanais). De quoi maintenir un peuple en perpétuelle situation de précarité. L'année prochaine les premiers enfants nés dans les camps auront 60 ans! Des grand-pères aux petits fils desquels on refuse toujours la nationalité de leur pays d'accueil... et donc là on a 30.000 réfugiés qui ont de nouveau tout perdu. Et il y en a pour appeler ça une victoire. Comme si ça n'allait pas alimenter le ressentiment des 400.000 Palestiniens du Liban (et les quelques millions de par le monde, et puis leurs sympathisants aussi), comme si ça n'allait pas alimenter la haine des groupes armés. On aurait voulu favoriser les Salafistes qu'on aurait pas fait mieux... Mais bon c'est toujours les petits, les sans grades qui se prennent les retours de manivelle. Les chefs, eux, sont à l'abri.

Je devrais arrêter d'écrire le dimanche matin après à peine 3 heures de sommeil... la gueule de bois ça aide pas pour l'optimisme. Je vais prendre un bain peut-être que ça ira mieux après.

Ciao

samedi 1 septembre 2007

Dernier soir d'août



Hier soir concerts au Parc Royal dans le cadre du Festival Feeëriën... Xela (photo) et Pole, ambiance électro expérimentale planante (de la musique d'intello drogué quoi:-)

vendredi 31 août 2007

Sites en ligne


La semaine dernière, dans une forêt du côté de Silly, un symposium de sculptures et d'installations...

De mes deux visites (jeudi et samedi), j'en tire
un parcours photographique subjectif consultable à souhait

Mentions speciales à Jean Rulens dont l'arbre musical (photo) en a fasciné plus d'un(e), à Gil "discret" Lenders et son trompe l'oeil, au trottoir de nulle part de Steve Dehoux et au Mandala géant de Nazaré Mardaga (bon d'accord c'est des potes mais bon je vous parlais pas de subjectvité, non?)

A l'année prochaine pour l'édition 2007 et grazie mille a Mario Ferretti, l'organizzatore e suoi benevoli

mercredi 29 août 2007

Cityscape 2


C'est qu'il continue à pousser le mikado géant... je vais finir pas plus pouvoir le cadrer depuis chez ma maman... dont d'ailleurs il y a une excellente photo sur le blog du projet...

samedi 18 août 2007

Cityscape



C'est le nom de l'installation qu'ils sont en train de construire à côté de chez ma môman... Ils font ça sur l'ilôt du soleil, ce bout de terrain de l'avenue de la Toison d'or qui est au centre de vastes spéculations immobilières depuis une vingtaine d'années. J'ai grandi juste à côté et quand j'étais petit et que je regardais par la fenêtre de l'appart je voyais des gens qui vivaient et bossaient de l'autre côté de la rue. il y avait aussi le parking de chez Delvaux (vous savez le maroquinier qui vous vend des portefeuilles si chers que quand vous en avez acheté un vous avez plus de sous à mettre dedans) avec sa grande fresque d'Eric Boumal: "Les sables mouvants du Parking abusif" (j'avais son nom écrit en grand sous le nez chaque fois que je me mettais à mon bureau pour étudier). Entre voisins ça parlait beaucoup des projets éventuels et des sommes folles qui étaient engagées... On m'a même raconté que Delvaux avait obtenu 500 millions de FB pour déménager son maga en face (info non confirmée)

Et puis petit à petit les immeubles se sont vidés, le parking est devenu un dépotoir, un lieu de deal. Pendant des années la situation s'est dégradée, les promoteurs immobiliers ont pèté les vitres de plusieurs bâtiments pour accélérer la décomposition...

De loin en loin, j'apprenais qu'il y avait des batailles juridiques autour des projets de bureaux hypermoches , entre promoteurs/spéculateurs et riverains/commerçants.

Et puis en 2000 des squatteurs ont colonisé les lieux, en le rebaptisant "l'ilôt du soleil" (c'est-y- pas mignon). La cohabitation avec le quartier n'a pas été simple (personnellement, surtout avec les punks de l'espace Alzeihmer qui occupait un sous-sol et dont l'entrée donnait juste en face de ma chambre) mais dans l'ensemble ( à part les habituels réacs et fachos) tout le monde était content qu'il y ait à nouveau de la vie dans l'ilôt.

Je vous passe la saga judiciaire et politique mais bon je retiendrai surtout la dernière séance publique de la commission d'urbanisme à la commune d'Ixelles. La salle du conseil communal était pleine à craquer. La température était à peine soutenable. A l'époque c'était un majorité PRL-PS... Le bourgmestre, Yves de Jonghe d'Ardoye (etc...) avait renoncé à venir tant l'hostilité était grande. Il y avait juste son échevin de l'urbanisme, De Graeve (si ma mémoire est bonne), qui est resté à se faire massacrer... La commission a décidé de ne rien décider et de remettre le sujet à après les élections... Qui eurent lieu , en octobre, quelques semaines plus tard et qui virent la débâcle historique du PRL dans ses fiefs bruxellois. Profitant de la situation, le PS réussissait à tacler son ancien allié en s'associant à Ecolo (souvenez-vous, la marée verte) et au CDH.

La situation est restée en suspens un petit temps, il continuait à y avoir des recours, la vie continuait dans les squats de l'ilôt.

Et puis le crime. On met le feu à un tas de matelas dans la cage d'un l'escalier. La rue des chevaliers s'embrase. Ce 30 juillet 2001, un jeune homme perd la vie. Ma mère l'a vu se jeter dans le vide. Quand elle en parle (rarement) il y a encore une lueur de panique dans les yeux. L'enquête n'a toujours rien éclairci. Ceci dit pendant mes études de crimino, j'ai appris qu'il fallait toujours rechercher à qui profite le crime.

L'ilôt a été évacué, muré. Il y a eu une cérémonie très émouvante en hommage à Igor.

La valse des recours a repris.

Et puis, un jour, profitant d'un interstice juridique, la démolition commence, brutale, sauvage.

C'est le début de la fin. Je photographie le tout, presque jour par jour (quand j'aurai l'occasion je scannerai les je sais pas combien de rouleaux d'HP5)

L'année dernière le Nova a organisé des projections du PleinOpenAir sur le site. C'était beau.

Dernièrement le site a de nouveau changé de proprio et on sait pas exactement ce qui va se passer.

Mais bon au moins ils vont remettre un peu de vie avec l'instal... c'est déjà ça (et à ceux qui n'aiment pas je dirais que ça pourrait être pire, ils pourraient nous coller définitivement un des excréments de Strebelle). Bon ça aurait pu être un artiste bruxellois c'est vrai... Mais en attendant ils ont retiré les panneaux pubs de ces enculés de Clear Channel (vous savez les pollueurs visuels qui soutiennent le clan Bush), c'est déjà ça.

Allez à +

En photos, Cityscape (8ème étage/2ème étage)

vendredi 17 août 2007

Attenti al Gorilla



Chouette rencontre en Italie la semaine dernière. Enfin retrouvailles plutôt.
A la recherche d'un polar italien je tombe sur un bouquin intitulé "Attenti al Gorilla" (Mondadori). Ma crevelle fait un lien incongru avec Brassens et du coup je le sors du rayonnage et je lis le résumé: l'histoire d'un ancien anarchiste des squats milanais reconverti en privé qui se retrouve embarqué dans une affaire de meurtre. Difficile de juger l'intrigue mais par contre le personnage me botte bien, il me fait penser au Poulpe, cet autre enquêteur anarchiste qui aime boire de la bière et casser du facho. Du coup je passe à la bio de l'auteur, Sandrone Dazieri. Après avoir constaté qu'il a lui-même traîné dans "gli centri sociali" comme son héros, fait mille et un boulots, dont journaliste au journal "Il Manifesto", je me retrouve comme projeté dans le passé... la notice signale qu'il a collaboré comme essayiste à l'anthologie "Cyberpunk"de la Shake Edizioni Underground... Je m'étais procuré cette anthologie il y a bin, ouf, disons 15-16 ans lors d'un précédent passage en Italie. C'était l'époque où, encore adolescent, je m'intéressais beaucoup à ce qui n'était pas encore tout à fait devenu une réalité sociale et économique. Donc voilà ça me fait comme un retour d'acide (à part que je sais pas comment ça fait un retour d'acide, jusqu'à présent j'ai eu que des allers) et je l'achète illico (vive la conso).

Et j'ai eu raison parce que je l'ai dévoré et puis le deuxième et là je suis en train de me faire le troisième (après une pause consacrée à "CIA et Jihad" de John K. Cooley, éd. Autement, que je vous conseille amplement quand vous aurez trop le moral) et le quatrième attend...

L'histoire est sympa bien que très tordue, mais c'est surtout le Gorille qui retient l'attention. Ce gars est un schizophrène grave grave... depuis son enfance, à chaque fois qu'il s'endort, son alter ego "Il Socio" (l'Associé) prend les commandes et continue sa vie... Cette situation, que sa mère et lui ont réussi tant bien que mal à dissimuler à presque tout le monde, lui aura causé bien des déboires on s'en doute, à l'école, avec les filles (rassurez-vous il a un gonzesse qui est amoureuse des deux personnalités), avec ses amis et dans sa vie professionnelle (bien que là ça lui serve plus puisque son Associé a un coté très sombre, à la limite du méchant). Bon OK, comme ressort dramatique ça paraît un peu tiré par les cheveux comme ça mais ça marche à fond les manettes et je me suis laissé prendre par le récit. Et puis je me suis rendu compte que le personnage portait carrémenr le même nom que l'auteur. Suprême ironie schizophrénique... Et moi qui pensais avoir des soucis avec le rapport Dimsum/Dimitri (à moins que ce ne soit l'inverse...)
En plus je viens de découvrir qu'ils avaient tiré un film d'un des volumes... je vais voir pour me le procurer :-)

Les titres ont été traduits chez Métaillé, le premier c'est "Sandrone et Associé"

Buona lettura

lundi 6 août 2007

vive l'été bis


Et donc voilà pour ce dimanche qui vient de passer c'était l'été sans aucun doute... Recyclart vendredi, Bulesk samedi et Piknik Elektronik au parc Duden pour amortir la descente le dimanche aprem... de la fête, de la fête, de la fête... histoire d'oublier les euh... quoi déjà...? Cooooooooooool ça marche!

Et donc en photo une donzelle façon non pas Hamilton maisUltraVixen de Russ Meyer... (je sens que je vais essayer de revisiter quelques grands maîtres... :-)

A+

mercredi 18 juillet 2007

grève de la faim au 127bis


Sous ce numéro de code se cache un des camps de détentions pour immigrés clandestins dans lesquels sont parqués les demandeurs d'asile en fin de procédure, qui "attendent" leur expulsion. Il est situé à Steenokkerzeel, une commune limitrophe de l'aéroport de Zaventem. Le centre est tout proche des pistes et la "vie" y est rythmée par le ballet du trafic aérien où le vacarme de chaque avion rappelle aux détenus qu'ils pourraient être expédiés par le prochain vol. Ca ressemble à une prison. Un bâtiment bunker d'une tristesse absolue, entouré d'une double enceinte de grillages. Mais ce n'est pas une prison. Dans les prisons les gens ont encore quelques droits, ils sont là suite à une décision judiciaire, ou en attente de procès, mais ils ont droit à une existence légale, à un avocat, des liens avec l'extérieur. Ici on est dans un No Man's Land... tout dépend de l'arbitraire de l'administration de l'Office des étrangers. Des familles entières mais aussi des enfants seuls y sont enfermés. Pour le seul crime d'avoir fuit la guerre, la misère, la famine, ou simplement une vie sans perspective, pour partir à la recherche d'une existence meilleure.

La Belgique est régulièrement pointée pour sa "gestion" inhumaine de la problématique des "sans papiers". A chaque fois le pouvoir promet que tout ira mieux... En attendant à l'intérieur, ça brime, ça tabasse, ça viole, tout simplement quelque fois, ça désespère...

Beaucoup de demandeurs d'asile viennent d'Afrique centrale, jetés sur la route par les conflits, la guerre civile, l'occasionnel génocide... tous ces incidents dans lesquels la Belgique, ancienne puissance coloniale, n'a évidemment aucune responsabilité...

Et donc des détenus ont entamé une grève de la faim pour être traités dignement

Traitement incompatible avec le concept de forteresse européenne qui se construit...

VERGOGNA

En photo: le 127bis lors du Festival des résitances, le 23 février 2003, qui, grâce à quelques salauds, dont un maniaque du joystick de l'autopompe, a mal tourné...

Bonne journée

samedi 14 juillet 2007

vive l'été

vite vite vite... ça fait un moment que je cogite sur ce que je vais écrire à propos du début de l'été en Belgique... Hier il a fait presque vraiment beau... en tous cas le soir c'était vraiment sympa de s'écrouler sur une pelouse de l'abbaye de la Cambre, bercé au rythme de l('exécrable) musique des apéros urbains en compagnie de charmante donzelles (une chouette photo arrive) et donc alors que je me creuse je regarde par la fenêtre et sprotch, gros nuages etc... Si ça se trouve le temps que je revienne cet aprem l'été sera déjà fini... mais bon je continuerai le message quand même.. il est midi quart on verra quand je rentre... à tout à l'heure!

Bon me voilà de retour, pile poil six heures plus tard. Il n'a pas plu, il ne devrait pas pleuvoir avant au moins...24 heures, donc tout va bien. D'abord, comme promis je vous insère la photo de nymphette façon Hamilton....

Elle est pas mignonne la coquine?

En parlant de jeunesse, en passant devant une librairie, je découvre avec plaisir que le magazine Elle (qui dépend de Lagardère Active , au sein du groupe Lagardère au même titre que EADS, une très grosse boîte de production de missiles et de véhicules militaires) consacre un article à la prostitution des ados en Belgique, initiative que je ne pouvais manquer de saluer...

Parce que finalement les bienfaits de la mondialisation économique, de la dérégulation des marchés et du néolibéralisme on en parle beaucoup mais on en fait peu l'expérience concrète... Car il y a un lien que j'affirme direct entre une économie de croissance qui met la pression sur le coût des ressources humaines et le développement de la prostitution en général et de celles des ados en particulier. Les derniers exemples de délocalisations et de licenciements massifs (bien qu'édulcorés par une nécessaire vaseline sociale indispensable à la non explosion du système-faut ruser pour enculer le pauvre si vous me permettez l'expression), vont engendrer leur lot de destructions familiales (désespoir et alcoolisme), de décrochage scolaire et de précarités vont mettre sur la rue des cohortes des jeunes filles et garçons, prêts à tout pour de l'argent facile, histoire de s'acheter des super gsm, des fringues tendances, un nouveau baladeur Mp3, des hamburgers, préparés en cela par la porn attitude véhiculée sur MCM et autres stations musicales). Et ça profitera à tout le marché puisque du coup ça met la pression sur toute la chaîne... finalement c'est le consommateur qui s'y retrouvera le plus avec plein de choix à des prix très bas.

Bon je sais il y en aura pour dire qu' il faudra du temps avant que ça vaille la peine de ne pas investir dans un ticket d'avion pour la Thaïlande ou le Cambodge (voire l'Asie centrale et ses passes radioactives à 50 cents), et puis on aura beau faire mais la rue 63 de Phnom Penh et les plages de Pattaya sont quand même plus exotiques et ensoleillées que la gare de Charleroi ou la place Anneessens (quoiqu'avec le réchauffement climatique, tout les espoirs sont permis)... Mais que, quoi? Ils sont contre? Ils veulent éduquer et prévenir pour limiter le phénomène!!! Mais c'est dégueulasse, qu'est-ce qu'ils font de la libre entreprise? Adam Smith, viens à notre secours! Ils se rendent pas compte qu'on va faire intervenir le commissaire européen à la concurrence, le FMI, la Banque Mondiale, l'OMC... On va tout de suite prévenir Deubeulyou, ils feront moins les malins après s'être pris quelques unités d'AirCav sur la gueule...

Staliniens!
Racaille maoiste!
Chômeurs!
...
Sales pauvres!
Je me suis fait avoir de 3.5 € pour ce torchon libertaire

Heureusement il y a la STIB pour me remette de bonne humeur:
parce qu'une étude semble indiquer que passer de la musique classique est bonne façon de se débarrasser des sales bandes de sales jeunes qui traînent dans les stations de tram et de métro, la STIB va passer en soirée des super compils de Mozart, Schubert, Brahms...
Chapeau bas, on arrête pas le progrès... maintenant faudrait voir à ce que ça attire pas des hordes de vieillards mélomanes et cacochymes qui viendront répandre leurs odeurs d'incontinence sur les quais... sales vieux, poids morts de la société et de la sécu...

Sinon pour terminer, je dois vous signaler qu'un nouvel ennemi est apparu...
des salopards trotskistes qui veulent interdire la pub pour la bagnole parce que soi disant ça fait qu'on en achète et que du coup ça pollue... mais je vous emmerde les gars, c'est ma planète et je la salope si je veux

...
...
...
Bon voilà, 72 minutes pour pondre ces conneries... joli score
A+



samedi 7 juillet 2007

Robbayade

Qui suis-je, ombre parmi les ombres,
pour prétendre contempler le soleil?
une étincelle d'obscurité, une ébauche de songe,
une âme aventureuse soudainement devenue chair.

Omar Khayyam

jeudi 5 juillet 2007

le monde va bien merci


Moi je dis qu'on vit une époque formidable.

Chez nous en Belgique et en Europe, et carrément dans le monde... On vit une période pleine d'opportunites où ce sont les plus audacieux (comprenez ceux qui ont le moins de scrupules) qui s'en mettent plein les fouilles, vivent dans un luxe tapageur et se tapent plein de gonzesses (enfin ça bon c'est pas tout à fait vrai, le côté artiste fauché ça donne aussi).
Il y a quelques semaines j'ai lu dans le Courrier International que dans une quelconque république d'Asie centrale (un nom qui finit par -stan, genre Labitkistan) il y avait des putes de 16 ans qui prenaient 50 cents la passe! 20 balles! , moi je dis: vive le FMI! Imaginez combien un minimexé peut s"en faire avec son revenu de base... J'en connais qui s'imaginent déjà avec des "second degrees burns on my dick" (Little Miss Sunshine) Evidemment à ce prix là elles sont pas garanties sans radioactivité... mais bon ça serait du mauvais esprit que de faire la fine bouche...

Vraiment un monde formidable où tout s'achète et en plus c'est les soldes!

Au Liban, ça va bientôt être le premier anniversaire de leur dernière guerre contre Israël, enfin d'Israêl contre eux parce que à part le Hezb, la réplique a pas été foudroyante... Ils ont tellement aimé la guerre civile là-bas qu'on va leur en remettre une couche... les gourmands. La Syrie aurait repris d'ailleurs ses bonnes habitudes en réenvahissant un bout de territoire

Et puis il y a l'Irak où, bonheur, les insurgés (euh en fait les habitants) démontrent tous les jours qu'il faut pas de grands moyens pour faire chier plus gros qu'eux... c'est en plein l'imagination au pouvoir! Et l'Iran, et le Pakistan (tiens encore un -stan), et plein d'autres endroits tellement cools que je vais bientôt y passer mes vacances.

En Europe, à Strasbourg, pour une fois pas à Bruxelles, le Conseil de l'Europe, un machin à lobbies qui pompe dans les 200 millions d'euros par an au contribuable (400 millions de passes avec des teens radioactives!), les élus ont bloqué le vote d'un rappport concernant l'offensive des créationnistes sur le front de l'enseignement
Pour mémoire les créationnistes ce sont les gus qui veulent obliger les autres à croire que c'est Dieu qui a créé tout le bazaar et que c'est ça qu'on doit apprendre aux gosses dans les écoles. En gros un bon retour aux valeurs du Moyen Age... Cool, surtout si j'ai le droit de leur mette une masse d'armes en travers de la gueule comme au bon vieux temps... je suis deux fois pour! La suite logique évidemment c'est que les PD c'est des anormaux voire des maudits, les noirs sont des inférieurs et les juifs de la vermine à exterminer...Ils doutent de rien ces intégristes et ils n'ont pas peur du ridicule... Mais bon c'est vrai pourquoi se gêner? Règle numéro 2: "Plus c'est gros, plus ça passe..." (enfin bon ça vaut pour les idéologies...dans d'autres cas c'est moins évident :-)

Ici à BXL et plus perso c'est les changements de la STIB que je trouve géniaux. Ils saucissonnent à mort le réseau pour soi-disant améliorer les performances... ce qu'ils disent pas c'est qu'à terme ils vont privatiser les lignes le plus rentables... Diviser pour règner (règle numéro 1)

Et moi je me retrouve à accumuler les nuits blanches tellement je trouve ce monde éclatant... et je m'inquiète pas de savoir si un jour je serai capable de retomber amoureux... un plan de looser l'amour... quoique dans le tram...

A+

(en photo: "Transports amoureux" 2003)

mercredi 27 juin 2007

Man Vs Machine


La police locale de Bxl-Nord est en train de tester un drone de surveillance... Et oui comme ceux de l'armée (enfin un modèle plus léger et -pour l'instant- désarmé)

Le projet totalitaire d'une technopolice orwellienne continue à se mettre en place (fichage ADN, lois prétendument antiterroristes, tracking via gps et gsm...)

Je vais finir par regretter cette bonne vieille police de proximité (celle qui est équipée de matraques plus courtes)

[photo prise le 16 décembre 2001à Bxl, pendant la manif anarchiste contre le sommet européen dit "de Laeken"]

dimanche 17 juin 2007

un programme clair



Porte de Namur, mêmes causes mêmes effets...

sur les panneaux abritant le chantier d'un magasin de vêtements d'une chaîne internationale d'origine scandinave, me paraît-il et dont l'enseigne se résume à deux initiales...

jeudi 14 juin 2007

Juste Farniente





Après quelques années d'absence (pour cause de fainéantise évidemment), c'est le grand retour de la journée mondiale de la paresse!

Faire une fleur à la planète,
gripper le système capitaliste,
exprimer sa radicalité horizontale,
redécouvrir les zones érogènes de madame/monsieur (biffez la mention inutile),
tout ça c'est possible en se contentant de ne rien faire!

Alors le 4 juillet VIVE LA GRASSE MAT'!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

en photo: Tom à Muine, Vietnam, dans sa grande interpétation du JUT DO IT

mercredi 13 juin 2007

Mezze! l'intégrale des textes

Voilà, je vous livre l'intégrale des textes que j'ai pondus et envoyés à ma liste de diffusion durant ce mois d'avril depuis le Liban...

ça en fait un paquet de lettres, de mots, de paragraphes et de fautes de frappes... j'ai d'ailleurs essayé d'y remédier mais je suis sûr que j'en ai laissé plain ;-)

Sinon, la citation que j'attribue à Einstein est en réalité à mettre au crédit de Paul Valéry... désolé

Bonne lecture ou bon courage, c'est selon




Date: Fri, 16 Mar 2007 07:24:07 -0700 (PDT)

Subject: Dimsum II: le retour de la vengeance



Après des mois de silence, il revient...

Depuis son retour d'Asie du sud est, les rumeurs les plus folles avaient couru à son sujet
"...il est pas mort d'un chagrin d'amour?"
"... non non, il est passé à l'ennemi, il fait des photos pour l'OMC"
"... tiens moi j'ai entendu dire qu'il bossait pour le concours Miss Italie..."
"... en tous cas il aurait beaucoup changé... pire qu'Elvis à Las Vegas!"

Pendant tout ce temps, Dimsum tapi dans l'ombre d'un espace intersticiel de notre monde, veillait, attentif.

Mais la position des étoiles est propice, the time is right...

Le départ pour un nouveau voyage est imminent cette fois-ci c'est "Objectif Beyrouth!"

Le mois d'avril qui vient (sauf accident stupide) sera donc consacré à une mission photographique au Liban pour le compte de l'Humanité... (euh nous tous, pas le journal)

Alors à bientôt pour le récit (à peine romancé) de nouvelles aventures pleines d'envolées lyriques, de réflexion sociopoliticoéconomiques et d'humour potache!

Dimsum

ps: si vous n'etes pas intéressé(e) (pfff quel manque de goût) n'hésitez pas à m'envoyer un mail pour que je vous efface de la liste...

Date: Wed, 4 Apr 2007 08:24:42 -0700 (PDT)

Subject: beyrouth : premier bilan

A toutes et à tous, bonjour du liban

un tube de crème a raser
un flacon de gel douche -shampoing
ma crème solaire
mon canif suisse avec la clé d'un cadenas vietnamien
trois bouteilles de triple westmalle

suite à un grand moment de distraction dimsumienne ( je matais des hôtesses de l'air)
j'ai loupé l'enregistrement des bagages a paris cdg
j'ai d'ailleurs failli rater l avion tout court...
donc en catastrophe une charmante employée d'air france m'a fait passer les contrôles de sécurité... du coup comme je prenais mon gros sac en cabine j'ai du larguer tous les tubes et flacons de plus de 100 ml avant de pouvoir embarquer juste juste avant qu'ils démarrent (heureusemement j'avais fait mon check in a bxl midi sinon c'était foutu foutu)

une bonne suée plus tard (1 litre sous chaque bras, 1 litre dans chaque chaussure, 1 litre entre les cuisses et l appareil urogénital) je reprenais mon souffle installé à côté d un libano brésilien qui revenait au pays...

à l'arrive j ai été accueilli par david qui fait un master en sciences po à beyrouth...

je loge chez lui dans le quartier chrétien bourgeois, pas loin du port

c'est bien le bordel ici (comme prévu) la voiture est reine (la communication se fait essentiellement à coups de klaxons), il y a de militaires partout
des en gris camouflage, des en vert camouflage, armés soit d'un M16 soit d'une Kalash (le cauchemar logistique pour les muns, je vous dis que ça...)
il y a des barrages plus ou moins filtrants (moins pour le moment) avec des blindés de transport de troupes équipés de mitrailleuses lourdes qui gardent les grands axes...

sinon le prix de la kalash a redépassé la barre symbolique des 400 dolls au marche noir...
en gros tout le monde se réarme en vue de l éventuelle nouvelle offensive de tsahal de cet été ou alors ils se préparent juste une nouvelle guerre civile...


on verra

bon allez sinon c'est une ville décontractée avec plein de bars branchés et branchouilles, une vague scène punk rock ( j ai rate les scrambled eggs de peu) avec des tas de ginos qui friment partout..
sinon les filles sont dans le genre sherazade en jeans et lunettes solaires gucci...


je vais peut être finalement passer quelques jours à damas avec david, c'est à voir,ça fera déjà un tampon de plus sur le passeport :-)

biz à tous


Date: Sat, 7 Apr 2007 02:51:50 -0700 (PDT)

Subject: A la masse à Damas


un bon millier de minutes de galère depuis que nous sommes arrives en Syrie hier soir
grâce a une préparation dans la droite ligne d'une opération commando bruxelloise, nous avons connu quelques soucis pour trouver un logement
donc on commence par aller a l'hôtel prévu: full
le voisin: pareil
plus loin: pareil
beaucoup plus loin: devinez
david veut téléphoner à un de ses potes
pour trouver le numéro il faut aller sur internet, avec le numéro il faut trouver un téléphone on trouve un quidam sympa qui prête son cellulaire mais rendez vous peu clair on zone une heure avant de devoir retéléphoner donc trouver un téléphone là il y a des cabines mais il faut une carte spéciale qu' on a fini par trouver chez un vendeur de kebabs (ça tombe sous le sens) puis on téléphone et on trouve le gars dans un café où on cause un moment pour finalement voir que c'est pas poss alors on se rabat sur le toit d un hôtel puis on sort on veut aller dans une boite arabe en se disant qu'on va passer la nuit là et peut-être trouver une after pour s'incruster mais on se fait refouler par les videurs (justice poétique) puis on va dormir finalement vers deux heures ... trois heures plus tard on est réveillés par le muezzin de la mosquée a cote et en plus il pleut on est trempés david reste stoïque moi je bricole un abri de fortune avec un manche a balai et un deuxième matelas ouf je suis au sec dormir deux heures refaire tous les hôtels puis se rappeler que tiens mais on a un guide avec nous et alors là on en trouve un glauque cher genre hôtel de passe puis un autre plus glauque moins cher genre même pas hôtel de passe c'est bon on prend on va pas tarder à aller dormir
sinon à beyrouth on est passés dans les quartiers sud et la banlieue chiite, la Dahye, c'est tenu par le hezbollah et on a pratiquement pas eu d'ennuis mais bon je vous raconterai les zones détruites une autre fois
bonne journée ou bonne nuit c'est selon (ou pas)
dimsum

Date: Tue, 10 Apr 2007 05:06:14 -0700 (PDT)

Subject: Sur la route de Damas, je repasserai...


Alors donc damas, une des plus vieilles villes du monde, j'en garderai finalement un bon souvenir de ce bref passage ( même et peut être surtout de la première nuit, c'est aussi pour ça que je voyage :-P

D'interminables ballades dans la vieille ville, david à la recherche de l'endroit où sont cachées les 14 dernières familles juives de la ville, tel indiana jones à la poursuite du falafel perdu... des bars interlopes et des boites glauques où l'on se donne mal de tête a coup de canettes de bière jordanienne...

Mais surtout somptueuse mosquée ommeyade qui m'aura laissé un souvenir impérissable (et une photo dont j'attends beaucoup mais comme du coup je l'attends elle sera pas si terrible mais par contre sa voisine que j'avais négligée dans la foulée sera vraiment une bonne surprise mais chut faut pas lui dire....)
C'est un lieu de culte depuis au moins 3000 ans, dédié a l'origine à Hada et Atargatis couple divin du panthéon araméen, ensuite transformé en temple greco romain dédié à Jupiter et Vénus, temple dont le mur sud est parvenu jusqu'a nous... puis église au 4eme siècle pour finalement devenir mosquée au début du 8eme.

Les dimensions sont vraiment impressionnantes, le sol de la grande (immense) salle de prière est couvert de tapis d'Ispahan, faits main...

La mosquée abrite non pas une mais deux têtes d'importance dans deux reliquaires ...

La première serait celle du neveu du prophète, Hussein fils d Ali, ramenée par le Calife Yazid de la bataille de Kerbala ( dans l'Iraq d'aujourd hui... c'est un des plus hauts lieux du Chiisme, théâtre d attentats réguliers) pour humilier ses ennemis...

la seconde ne serait rien moins que celle de Saint Jean Baptiste (tambours trompettes), vénéré en Islam sous le nom de Yahiya, prophète de son état... cette tête aurait été trouvée par les ouvriers qui construisaient la mosquée (comment elle a roule de Jérusalem jusqu à Damas reste un mystère)


De manière plus contemporaine, la ville moderne est toute couverte de portraits de tas de gens sérieux en costard et de calicots qui font concurrence aux omniprésents portraits de Bashar Al Hassad ( et de son poupa Hafez, voire du grand frère Bassel dont le décès prématuré arracha l'actuel président à vie pour l'éternité et le bien du peuple syrien à ses études d'ophtalmo en Angleterre pour le propulser comme dauphin... les observateurs les plus avisés ont cru déceler une hausse significative de porteurs de lunettes parmi les proches du pouvoir)

la raison de toute cette déco c'est qu'il y a des des élections dans deux semaines... déjà que j ai des doutes sur l utilité des élections chez nous... la touche de surréalisme qui me donne vraiment envie de repasser dans le coin...

biz à tous zetoutes

Dimsum

Date: Fri, 13 Apr 2007 02:48:01 -0700 (PDT)

Subject: Bitume, petrole et passion automobile


Et bien la route au Liban c'est avant tout une affaire de gros sous...

A la fin de la guerre civile on aurait pu décider de reconstruire une infrastructure basée sur des transports en commun performants, en réhabilitant par exemple la voie ferrée qui ferait toute la côte du pays

mais cette option s'est heurtée a la dure réalité du libéralisme: quand on a l'intention de privatiser un pays, autant pas commencer à recréer des services publics... Donc on a construit des autoroutes, des grandes, des belles, plein partout, surtout sur la côte et ailleurs aussi... faut dire que les autoroutes ça rapporte beaucoup a ceux qui les construisent... surtout quand ceux qui construisent appartiennent au clan de Rafiq Hariri, le premier ministre qui en a commandé la construction....

Et puis il y aussi que feu monsieur Hariri (il est mort d'une indigestion de 1000 kg de tnt le jour de la saint valentin 2004, comme c'est romantique) était un grand ami des saoudiens, chez lesquels il a travaillé 25 ans, fait fortune, dont il a acquis la nationalité, et un gros accent saoudien (un reproche fréquent chez les libanais;-) équation simple: routes=voitures=pétrole=saoudiens contents


Enfin tout ça pour dire que des routes il y en a plein...
comme une pollution n'arrive jamais seule: il y des pubs partout sur ces autoroutes...

beaucoup pour des voitures, c est logique le public est déjà sensibilisé au sujet...
pas mal pour des fast foods (parce que on mange trop bien au Liban...)
des cartes de crédit pour qu'on puisse acheter tous les trucs des autres pubs
des clopes avec des slogan comme #liberté toujours#, (pourquoi pas #un cancer, si je veux#?)
une (1) oui une pub pour arrêter de fumer
des chiées de pubs pour des produits de beauté qui font des jambes lisses et belles
et puis la meilleure: une pub pour un crédit destiné a des opérations de chirurgie esthétique... je sais pas quoi dire...

donc les voitures qui sont nombreuses (il y a comme un embouteillage permanent) obéissent a un code de conduite très strict pour fluidifier la circulation:
Le premier qui passe avait le droit de passer (pour preuve il est passé)

Évidemment ce principe est module selon deux axes:
en abcisse le volume du véhicule (plus c'est gros plus ça passe)
en ordonnée le délabrement de la carrosserie (moins a peur des bosses plus on passe)

Plus le facteur klaxon, omniprésent dont le volume, l'intensité, la fréquence permet de pallier si on a le poignet assez adroit à un défaut d un des deux axes susnommés...

quand on dépasse on doit le faire le plus rapidement possible (à fond à fond à fond), par la droite de préférence, surtout si on est confronté à un camion citerne plein d'essence et qu'on est aux commandes d'un bus express dont l'état ferait frémir un laotien suicidaire... en plus pour prouver quon maîtrise à mort il est de bon ton de ne toucher le volant qu'en dernière nécessité en s'occupant d'envoyer des sms, de s'allumer un clope et de boire un coup... (au surplus ne regarder la route que du bout des yeux ça fait très très pro, et les libanais adorent avoir l'air pro)

On peut rouler à contresens sans que ça émeuve beaucoup (j ai vu un gars qui remontait l'autoroute a vélo...)

On peut se garer plus ou moins n importe où tant qu'il y a de la place... (notion relative),(il y a d ailleurs en ville toute une économie florissante de #vallet parking# qui vous soulage de chercher une place)
je me suis fait dropper plusieurs fois en bord d autoroute parce que c'était l endroit le plus pratique... il y a une fois ou j'ai attendu au moins 20 min sur une plateforme riquiqui avant d'oser traverser...

Bref tout ça pour dire que si ce coin du monde a été un des premiers à se civiliser, il aura fallu pas longtemps pour que la bagnole fasse son oeuvre de nivellement...

finalement bxl c'est la campagne... et tous mes potes conduisent bien...

monoxydedecarboniquement votre
Dimsum

Ps: je vais essayer avant mon retour de vous dresser un portrait totalement subjectif et imprécis de la situation politique du pays... en fonction des infos, ça se confirme que ça va chauffer dans pas longtemps...

Date: Tue, 17 Apr 2007 09:15:04 -0700 (PDT)

Subject: quelques éléments hypothétiques et subjectifs sur le passé et le futur plus ou moins proches du liban

Attention ce mail est super long et sa lecture peut provoquer des maux de tête... vous êtes prévenus


Ce pays on s'en doute connaît une tension très vive

Il y a d'un côté un gouvernement affairiste, englué dans des scandales incroyables qui navigue à vue (pas de loi budgétaire depuis deux ans)

Le gouvernement de Fouad Siniora, successeur de rafiq hariri (en attendant que son fils Saad ait la carrure) est articulé autour du Mouvement du futur, sunnite, prosaoudien, proaméricain, propognon

Comme alliés on retrouve des anciens ennemis comme les chrétiens des Forces Libanaises, du Dr Samir Geagea, psychopathe de classe olympique qui a passé 11 ans en cellule d'isolation et les chrétiens des Phalanges, fondées et dirigées par la dynastie de seigneurs de la guerre Gemayel, qui ont connu leur apogée pendant la guerre civile, au début des années 80 quand Bachir Gemayel unifie les factions chrétiennes par #la paix du fusil# (comprenez: le massacre des opposants à son leadership) avant qu'il se fasse sauter en 82 quelques temps après son accession à la présidence du pays

A cela se rajoute le parti socialiste druze (une minorite musulmane chiite) de Walid Joumblatt, qui n' a de socialiste que le nom (ça y est j ai compris , la wallonie est pleine de druzes!)


Dans l opposition on retrouve essentiellement

les chrétiens Aounistes du Mouvement Patriotique Libre, diriges par le général Michel Aoun, ancien chef d'état major de l'armée libanaise qui a résisté pendant deux ans aux syriens (88-90)

le Hezbollah (parti de dieu), musulman chiite, dirige par Hassan Nasrallah (litt: victoire divine) financé et soutenu par l'Iran (et la Syrie) mais sans leur être totalement inféodé comme cela est généralement présenté (depuis sa création en 82, pour contrer l'invasion israélienne du sud Liban, il a compte pas mal de communistes déçus par l affairisme de Amal le parti chiite traditionnel)

Amal (espoir), chiite, dont les jours de gloire sont clairement passés et qui reste en retrait depuis le départ des forces syriennes dont ils étaient d ardents défenseurs...

Cette configuration est issue des élections de mai 2005, base sur une loi électorale imposée par les Syriens, sur un scrutin majoritaire qui se déroule sur quatre régions en quatre phases successives à une semaine d intervalle (???????????????)

Depuis le retrait des israéliens en 2000, les Syriens se retrouvaient seuls a occuper le pays. Alors que leur très vague légitimité était en chute libre, l'assassinat le 14/02/2004 de Hariri, premier ministre, a déclenché un énorme mouvement d'opposition à leur présence (la rumeur publique leur attribue la responsabilité de l'assassinat, alors qu'il pourrait très bien s'agir d un règlement de compte politico maffieux, voire d'une black op du Mossad) ainsi que la volonté d'en finir avec les assassinats politiques en tous genres (chef du parti communiste, journalistes...)

Beyrouth Downtown, le centre ville, est le point d ancrage de ces tensions

Toute cette zone, qui avait été le théâtre d'affrontements entre milices pendant la guerre civile a fait l'objet d'un énorme plan d'urbanisme et de reconstruction. Le gouvernement de Rafiq Hariri a confié à La société Solidere la tâche de reconstruire un centre ville de luxe, digne d'une place financière internationale. Les propriétaires des terrains et immeubles furent expropriés et comme l'argent manquait, on les a payés avec des actions de Solidere et les promesses de fortune qui allaient avec. Le hic, c'est que les patrons de Solidere ont manipulé les cours de l'action pour qu'elle chute et qu'ils puissent ainsi racheter à vil prix les actions aux petits propriétaires affoles. Ah oui j oubliais de vous dire, devinez qui était un des principaux proprios de Solidere... Rafiq Hariri!

Donc au milieu de ce quartier High Tech, il y a un genre de no mans land, la place des Martyrs (sic). Bordé par une autoroute urbaine, des fouilles archéologiques, la mégalomaniaque mosquée Hariri (avec son mausolée!) et la cathédrale St Georges, ce terrain vague a vu l installation des opposants au système Hariri, dans un village de tentes ... cela bloque évidemment le développement du centre ville et donc les affaires #privées# du gouvernement... toute une vie s'est développée dans ce village temporaire (?), on fume la chicha sous le portrait de Nasrallah, on papote sous le regard de Aoun, la nuit tombée on joue des percus. Des petites échoppes se sont installées,pasque le bizness c'est le bizness. Il y a des barrages partout mais qui n'arrêtent rien, les services d ordre des diverses milices gèrent très vaguement un désordre minimal... le seul vrai danger actuel c'est les piquets et les tendeurs des tentes plantées n'importe où qui rendent la traversée de la place risquée pour les genoux... Il y a juste l'armée qui veille vraiment, une centaine d hommes, 7-8 APC, 3 chars légers dans un camp retranché, entourés de barbelés, installés sur une éminence qui domine le coin, au cas où...

L'été dernier, le gouvernement Israélien, sous prétexte de répondre a l'enlèvement de deux soldats par le hezb, a mené une offensive d'une violence inouïe avec pour objectif d'écraser le Hezb dans le sud Liban et de briser l'économie libanaise (en concurrence directe pour le rôle de tête de pont de l'occident au moyen orient)

Suite a l'efficacité de la résistance du Hezb ( et à son excellente stratégie de com qui n'est pas pour rien dans le succès stratégique), les autres partis ont du (à contre coeur car cela aurait arrangé pas mal de monde que le Hezbollah se fasse si pas vaporiser au moins amoindrir) suivre le mouvement populaire de soutien aux maquisards (3000 a 10000 selon les estimations) de la milice chiite. Si l'économie a bien été frappée de plein fouet (plus de 4 milliards de dolls de dégâts pour un PIB qui dépassait a peine les 20 milliards), le Hezbollah est sorti grand vainqueur de la confrontation (avec ce paradoxe que c'est un parti chiite, pro iranien-donc #perse# qui endosse le rôle de champion de la lutte sunnite arabe contre Israel et les Usa)

Ce qui se dit pour le moment c est que les Usa préparent une nouvelle offensive contre le Hezb... ce coup ci ça serait plus subtil... des opérations clandestines auraient commencé depuis des semaines pour armer des groupes sunnites radicaux. Sans doute via les Frères Musulmans en Syrie et les camps de réfugiés palestiniens qu'on dit de plus en plus infiltrés par Al Qaeda (même si je reste persuadé que c'est plus un label qu'un groupe en tant que tel...)

L'idée sous jacente serait de recréer un conflit intra libanais, sunnites contre chiites pour contrer l'influence de l'Iran et la Syrie (les deux grands méchants de la région)
Reste a voir comment réagiront les chrétiens, en s'unissant ou en s'entredéchirant, cela dépendra sans doute du comportement des druzes avec qui ils ont toujours quelques vendettas a règler...

En gros une bonne guerre civile comme en 75 pend au nez de la région avec les implications qu'on imagine sur l'Iraq, l'Iran ( et son arme nucléaire) Israel (et son arme nucléaire), la Syrie,l'Egypte, la Jordanie etc...

A Zahle, la ville le plus chrétienne du Moyen Orient, j ai discute de la situation avec un ancien, ex officier des renseignements, ex commandant du front chrétien de la vallée de la Bekkah... Philosophe, il m'a dit : #Nous avons fait la guerre puis nous avons fait la paix. Nous sommes prêts à refaire la guerre et Nous serons prêts à refaire la paix. Je suis heureux que mes enfants soient à l'abri en Europe. Quant a moi, je suis un fruit de saison et ma saison est bientôt passée...# puis, l'oeil pétillant de malice, un sourire en coin, il a fini d un trait le red label on the rocks qui accompagnait son déjeuner....

Subjectivement votre, Dimsum


ps: quand vous me croisez demandez moi l'histoire du cimetière de Zahle...

Date: Tue, 24 Apr 2007 10:44:45 -0700 (PDT)

Subject: salaam\shalom


Depuis Sour, sur la côte, les liaisons vers l'intérieur sont assez limitées... pas de bus ni de minibus, rien que des taxis mercedes pourris dont la carrosserie rouillée ne tient qu'avec la peinture...
Je finis par opter pour la solution de facilité, je loue un des tacards avec chauffeur. Après une demi heure de palabres je me fais raisonnablement truander a 50000LL (première offre a 100000LL) pour un grand circuit Cana-Tibnine-Bint jbeil retour-par la brousse.

Mon chauffeur s'appelle Ali, veut que je l appelle Mike. il me fait penser à Mel Gibson version moyen orient... Me voici donc dans l'intercepteur de Mad Ali\Mike\Max\Mel (biffez les mentions inutiles)
Par souci de sécurité, je veux attacher ma ceinture... je me retrouve avec la fixation et la garniture en main. Par souci de sécurité je ne mettrai pas la ceinture.
De toutes façons c'est pas grave, on commence par tomber en panne sèche. Une demi heure plus tard on frappe enfin la route.

les barrages sont de plus en plus fréquents et imposants. En bord de route il y a de moins en moins de pubs et de plus en plus de portraits des dirigeants de Amal et du Hezb ainsi que des tas de portraits de miliciens chiites qui sont morts en opération. Mike m annonce qu'il est d'Amal, mais bon #Fuck the politics# comme il dit... dans une veine de confidence il m annonce qu'il a deux passions dans la vie, l alcool et les femmes... J aurais préféré qu'il soit du hezb mais bon on peut pas tout avoir non plus.

Le paysage est fait de hautes collines de karst qui regrettent leur passé de montagnes, la végétation est inégale mais en général la terre parait pauvre

Les immeubles détruits augmentent, les routes qui n'ont pas encore été réparée sont infernales, dans les montées la bagnole chasse du gravier à qui mieux mieux, dans les descentes ça dérape a tout va. On croise beaucoup de véhicules de la Finul, depuis les engins de terrassement lourds jusqu au Hummers extra lourds avec .50 en batterie sur le toit. En bord de route on voit des obusiers de tsahal,qui sont exposés, rostres modernes, comme trophées

En arrivant a Tibnine, un graffiti annonce #Welcome to the Hell#

On grimpe au château croisé qui depuis 9 siècles domine le coin. A quelques collines Bint Jbeil, plus loin Israel.

De plus en plus de bâtiments détruits mais aussi plein en construction, et des maisons flambant neuves qui attendent la prochaine destruction... je repense a ces pubs pour les prêts pour chirurgie esthétique de la first national bank... c'est vrai que l'immobilier n'est pas un placement super sûr pour un père de famille dans le coin.. alors pourquoi pas investir dans les seins de sa femme?

A l'entrée de Bint Jbeil un grand portrait de Nasrallah trône sur un vieux char israélien... Je sais que je ne verrai pas les carcasses des fameux Merkavas, Tsahal a remporté les restes avec elle, dommage.

En grimpant une colline nous passons dans une zone où l'on construit un super marché et un stade, à côté des ouvriers s'affairent à la pelleteuse et au marteau piqueur pour éliminer les ruines, finalement c'est le rêve de tout entrepreneur en btp, #la maison consommable#

Et puis une zone morte
tous les bâtiments sont troues, éventrés
pas un mur intact
des rues ensevelies sous des décombres
armatures d'acier qui s accrochent au ciel comme des doigts décharnés
Cet endroit a cesse d'exister ailleurs que dans la mémoire des hommes.

J'imagine Berlin, le Dresde d #Abattoir 5#
je prends des photos mais le coeur n y est pas
mon appareil me sert surtout de bouclier, de filtre
Ce ne sont que des images de la réalite car la réalite n existe plus


Silence
Silence
Silence

Mike me propose d'aller chiller dans un endroit sympa
Moi je m'interroge
#Mais est-ce que tu n as pas vu ce que tu voulais? jamais content donc?#

Sur une colline perdue dans un hameau chrétien je me retrouve dans un bar sinon clandestin du moins très discret, installé dans une remise et tenu par une grand mère orthodoxe
il est trop tôt pour l'arak, le pastis local alors on se charge de Al Maza

10 minutes de route dans une foret de pins, spectacle inattendu, on comnence a picoler
Arrêt au sommet dune colline, avec vent frais et panorama reposant

On boit
mes muscles se relâchent
On boit
je me détends
L alcool brouille mes impressions
On boit
estompe
on boit
atténue

Vacillant je prends des photos pour le plaisir

On remonte en voiture
par monts et par vaux
paysage superbe (est-ce l'alcool et la faim?)
j'essaie de terminer une dernière chope avant le retour en terre chiite
on roule à fond de balle
j'espère que Mike est moins saoul que moi
en tout cas il chante de plus en plus faux et insulte copieusement les véhicules qu'il dépasse
Un coup d'oeil au tableau de bord, l'indicateur de vitesse a rendu l'âme il y a quelques années

Je me demande par quel enchaînement de circonstances je me retrouve torché, un après midi de soleil dans ce coin de malades...

J'imagine qu'un de ces jours je tirerai une grande leçon de morale... le cas échéant je vous ferai savoir
tout ce qui me vient a l esprit c est la phrase d Einstein... la guerre ce sont des gens qui ne se connaissent pas et qui s'entretuent au bénéfice de gens qui se connaissent mais ne s'entretuent pas...

Salaam\Shalom

Dimsum


Date: Thu, 26 Apr 2007 03:13:58 -0700 (PDT)

Subject: bye bye beyrouth


et oui déjà fini, demain je serai de retour au pays des claviers azerty... (merde plus d excuses pour les fautes de frappes... enfin si dans les premiers jours je peux jouer le coup du qwerty...)


Dernière sortie hier soir en bande chez Abou Hassan un resto très local puis encore des bières chez Abou Elie un bar d ubergauchistes avec des portraits du Che, de Fidel et de tous les pontes de la gauche révolutionnaire mondiale ou locale... dans les années septante la branche FPLP de l OLP préparait ses actions dans l arrière salle

Ce matin, sous un ciel bouché, je promène ma gueule de bois sur la place des martyrs , il y a de moins en moins de monde, on démonte plein de tentes... il doit y avoir eu un accord majorité-opposition...

Comme impression générale je dirais que le Liban me fait penser à une table de mezzes avec des tas de plats différents, plus ou moins épicés, avec des goûts très marqués dont le mélange est parfois indigeste mais toujours fascinant

j ai l impression qu'il n y a pas un Liban mais des tas, j en ai goûté une partie et j avoue que je repasserais bien pour finir le reste

Et Beyrouth concentre tout ça, c est une ville de cinglés (avec plein de trous de balles, sur les façades ou ils ne nuisent plus et dans les boîtes de nuit ou ils font chier mais bons c'est chez eux aussi...), des tas de quartiers différents, des tas de maisons élégantes, des tas de bidonvilles, des tas de gens, des 17 communautés religieuses légalement reconnues mais originaires pour la plupart de la même planète...

En fait ce pays me fait penser à chez nous avec tous les problèmes de nos trois communautés, plus les parlements et les gouvernements... avec un peu de recul, je dois avouer qu'on se débrouille pas si mal, en tous cas sans trop de violences physiques, il y a toutes les vexations stupides et mesquines qui sont le fait des politiques mais bon on en est pas (encore) à l'arme lourde...
et oui Belgique_Liban deux pays artificiellement créés par les grandes puissances pour servir d'états tampons dans leurs régions respectives...

ça donne a réfléchir hein?
à quoi ça tient qu'on s'entretue pas?
quelques années de propagande pour le séparatisme, du fanatisme ethnicoreligieux et puis plein de pognon en jeu pour que des malades décident de prendre le pouvoir histoire de piller les caisses bien a l'aise pendant que le peuple s'étripe
Je suis sur qu'il y a quelques #élites# chez nous considéreraient ça comme un plan viable

Bruxelles/Beyrouth même combat

j'en ai pas fini avec ce pays absurde...

retour prévu demain a 8h59 gare du midi
on va tenter de ne pas trop souffrir du choc culturel...

désolé d'en décevoir certains me je ne ramènerai pas de kalash en souvenir (aux vieux de la vieille: devinez qui m'a fait la demande la plus précise? 5xp aux trois premiers qui me répondent, un indice inutile: il n'avait jamais assez de place sur sa feuille de perso...)

merci de m'avoir accompagné pendant ce trip, votre compagnie m'a été très agréable, merci aussi pour toutes vos marques de soutien (wonderbra, playtex, triumph... putain un mois que j attends pour la faire cette feinte :-)
merci d avoir supporté mon humour calamiteux

merci à David qui m'a accueilli et surtout m'a permis d'entrer dans l'intimité de Beyrouth
(je sais qu'il a l'intention de faire chambre d'hôte dans le nouvel appart qu'il loue avec Soufia, la petite chiite rebelle... alors si ça vous dit de passer...)
Merci à Georges et à ses parents qui m'ont accueilli dans la Beekah
Merci à Monsieur Zico et sa maison d artistes, à Housep l'arménien et ses super dessins, à Jacky James d'An el roumeinei qui nous a fait bien rire, merci à Julien et Olivia,... à Monsieur Hallou et son épicerie de la rue Monnot et j en oublie...


dimsum vobis amat
à bientôt pour de nouveaux récits ( à peine romancés) de mes aventures

euh il y a des fêtes ce week end?

End of transmission

mardi 12 juin 2007

Steve de fer





Steve(Le lieu)/Steve(Les outils)/Steve(l'homme)

Un tryptique consacré à Steve, jeune artisan ferronier de mes amis...

note technique: photos prise avec un Blad 500c, du Ilford HP5, tirées sur Ilf MG4 et scannées sur epson v750 (ça en fait des détails pros, hein?)

dimanche 10 juin 2007

bin si justement

Ballade dimanche après midi... Toison d'or, territoire connu mais toujours changeant...

Les murs tiennent parfois des propos intéressants

Au parc Egmont, quelques coups d'archet m'ont remis d'une nuit trop blanche.

samedi 9 juin 2007

Vert Pop, panem et circenses

Bière,
Musique,
Coke pas bio mais merci à IUD 23-73
Juvénal,
Gueule de bois,
Descente,

Over

jeudi 7 juin 2007

mercredi 6 juin 2007

I miei nonni


Salut, petit coup de blues et insomnie ...

je repense à l'Italie et à ma famille, plus spécialement à mes grands parents maternels, Angelo Ferri et Livia Carozza. Ce sont les plus beau grand parents du monde... cette photo a été prise par mon père (je crois) fin des années 70, sur un des derniers terrains de ma famille du côté d'un bled nommé Rosignano Marittimo, provincia di Livorno, en Toscane.

Drôle de pays que l'Italie... cet après-midi, un gars (sans doute quelconque quoique probablement déséquilibré et peu entraîné) a essayé de sauter sur le pape B16 qui passait en papamobile décapotée. En matant la video on peut voir qu'il s'écrase assez lamentablement derrière sa cible avant de se faire transformer en kefta humaine par le service de sécurité...

Un esprit un peu tordu et conspirationiste y verrait peut-être une connection avec le jugement d'acquittement prononcé par un tribunal romain dans l'affaire de l'assassinat de Roberto Calvi, surnommé le Banquier de Dieu.

Cet homme d'affaires a été retrouvé pendu le 17 juin 82 au Black Friars'Bridge,à Londres. Il était le dirigeant de la Banco Ambrosiano, la principale institution financière du Vatican via l'Institut des Oeuvres Religieuses. Spécialiste du maquillage de bilans comptables, des comptes off shore et du blanchiment d'argent, Calvi est un des éléments pivots de la complexe et nauséabonde histoire politico-financière de l'Italie d'après-guerre...

Il a lié des amitiés troubles (doux euphémisme) au sein de la Loge maçonnique Propaganda Due (la P2 pour les intimes) un club de rencontre pour le monde de l'industrie, des affaires, des médias, de l'administration, de la politique, de l'armée, des services secrets, de la maffia, de l'extrême droite, etc... Cet organisme, qui a pendant longtemps tiré, en coulisses, les ficelles de la politique italienne, dominée par la très corrompue et honorable Democrazia Cristiana de Giulio Andreotti était dirigé par Licio Gelli (en fait vu l'intelligence et la longévité politique d'Andreotti, affectueusement surnommé "il gobbetto- le bossu-" il est probable que ce soit ce dernier qui ait manipulé la loge...)

Gelli, ancien Camicia Nera mussolinienne a combattu en Espagne au côtés de Franco et s'est illustré de 43 à la fin de la guerre comme officier de liaison entre les régimes fasciste et nazi. On le soupçonne d'avoir par exemple participé à la planification du coup d'état manqué du 7 décembre 1970, dit "Golpe Borghese" (du nom du prince qui a mené -et foiré- le dit coup d'état). Si en plus je vous dis qu'en Italie, on raconte que Berlusconi a fait ses débuts à la P2 (son papa était déjà un des banquiers de Cosa Nostra)

Licio Gelli a aussi été impliqué dans les enquêtes concernant le réseau "Gladio", ce "stay behind" organisé par la CIA pendant la guerre froide pour nous "protéger" d'une invasion communiste (et qui serait lié, selon certaines théories à plein d'affaires chez nous aussi, comme les Tueurs du Brabant, le WNP et quelques autres affaires bien puantes liées à ce qu'on a appelé la" stratégie de la tension")

Rien que des gens fréquentables donc qui ressurgissent du passé à la faveur d'un brève de la BBC
http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/6726353.stm

On ne saura jamais tout de ces années de plomb, le temps qu'on ait accès à ce qui reste des archives, les protagonistes auront tous disparu.

C'est fou ça, je partais avec l'intention d'écrire sur mes grands parents et je me retrouve avec un texte sur la maffia politique italienne qui débouche sur les années noires de l'extrême droite et du grand banditimse en Belgique...

Mais faudra qu'un jour je vous raconte les histoires de mon grand père... ça vaut le détour.

En attendant je peux vous conseiller quelques excellents bouquins sur les affaires italiennes, leur seul défaut étant qu'ils sont essentiellment écrits en italien (encore un raison de plus pour apprendre cette langue magnifique)

Ferraresi, Franco "Minacce alla democrazia, la destra radicale e la strategia della tensione in Italia nel dopoguerra", Ed Feltrinelli, 1995
la somme sur le sujet

Willan, Philip "I burattinai, stragi e complotti in Italia", Tullio Pironti Editore, traduit de la version anglaise (maison d'édition introuvable)

sur Berlusconi, qui est le produit politique en droite ligne de 40 années de magouilles politico-maffio-financières:

aux Editori riuniti

Orlando, Frederico, "Lo stato sono io, l'ultimo governo della guerra fredda"
Veltri lio, Travaglio Marco, "L'odore dei soldi, origini e misteri delle fortune di Silvio Berlusconi"

Bonne nuit

ps: si quelqu'un connaît les références d'une somme sur les affaires des années 80 en Belgique...