Pages

samedi 27 octobre 2007

Warzone Schaerbeek?

Quelques jours que ça chie dans ma commune... des jeunes cons d'origine turque, manipulés par l'extrême droite des Loups gris, ont mis le souk dans Schaerbeek et St Josse (les deux communes de Bruxelles qui concentrent la communauté turque-précision destinée à ceux qui ont le mauvais goût de ne pas être des zinnekes :-). La manif a débordé aussi vers l'ambassade américaine où les manifestants ont réussi à s'emparer du Stars and Stripes qui flottait au vent... Là je dois vous avouer que je suis un peu jaloux... c'est un beau trophée qui aurait fait très cosy dans mon salon... je suis même sûr que l'une où l'autre petite gauchiste aurait été suffisamment impressionnée pour que j'abuse de la situation... mais je m'écarte, je m'écarte...
J'ai beau habiter pas loin des incidents (20 min à pied max) j'ai pas vraiment capté ce qu'il se passait. Dimanche soir il y a bien eu des tas de voitures qui sont passées, tous klaxons dehors, avec des gars brandissant des drapeaux. Sur le coup j'ai plutôt pensé à un match de foot. puis je suis quand même allé vérifier sur le net et quand j'ai vu que le PKK avait fait de gros dégâts je me suis dit que c'était peut-être pas le foot (ceci dit, je trouve intéressante la confusion possible entre les deux causes).

Je ne vais pas vous refaire les affrontements et les analyses par le menu, j'y étais pas (et les zones de fight ça me branche à priori quand c'est dans des pays exotiques et chauds :-), pour ça je vous conseille le blog "Humeur allochtone" de Mehmet Koksal, excellent journaliste BELGE d'origine turque* qui avait en son temps déjà dénoncé la présence d'un sympathisant Loup Gris sur la liste du PS aux dernières communales...(et un peu casse-cou aussi le gars, j'aime bien)

Tout ça ce me fait repenser aux émeutes du printemps 91. Pour des raisons encore obscures, des incidents graves (à l'échelle de la Belgique s'entend) ont secoué l'opinion publique qui si mes souvenirs sont bons était surtout préoccupée par des problèmes socio-économiques et le rôle de la Gendarmerie dans le soutien à des groupes d'extrême droite pendant les années 80. Et puis là, magie, en novembre l'extrême droite fait un tabac aux élections (on parlera de "dimanche noir" pour qualifier ce 24 novembre 91), on reporte toute l'attention sur la jeunesse d'origine étrangère, on s'occupe de sécurité, on crée des tas de dispositifs (c'est le début des contrats de sécurité pour lesquels j'aurai le malheur de travailler) et dans les faits on donne raison aux fachos de tous poils. Je pense que c'est là qu'est le tournant, en Belgique du moins, de la politique de gestion de la pauvreté et que commence la pénalisation des classes laborieuses. Qu'on entame vraiment l'américanisation de la société belge. Qu'on fait la guerre aux pauvres plutôt qu'à la pauvreté. Et que ça commence à chier solide.

Enfin tout ça pour dire
1) que j'ai l'impression que la Turquie est pas prête de rentrer dans l'UE avec des incidents du genre, la problématique kurde, le génocide arménien, la laïcité vacillante, les problèmes frontaliers (vous avez envie d'une frontière avec l'Irak vous?)
2) que, vu d'ici, c'est à dire Schaerbeek, pas loin des émeutes, tout a l'air tranquille. il y a juste plein de drapeaux turcs un peu partout. Concurrence au drapeaux belges. Et de nouveau cette impression d'un match de foot Belgique-Turquie imminent...

Faudra peut-être un jour réfléchir aux liens éventuels entre violence-nationalisme et ballon rond... on pourrait avoir des surprises.

100% subjectif, 100% viscéral, 200% Dimsum

* comme moi je suis belge d'origine italienne (bien que fondamentalement en terme d'identité ça m'excite pas plus que ça le fait d'être belge-sauf quand il y a des français mais ça c'est une autre histoire-je préfère dire que je suis de la Porte de Namur...)

1 commentaire:

Thomas a dit…

Salut Dim, sympa comme blog. J'adore le ton post-intello-punk-branchouille, �a me redonne presque envie de me saper en noir.Tes photos du liban sont class, j'en ai mis une comme fond d'ecran juste pour lancer des pol�miques au bureau. No passaran et cyberpunk for ever.
Manu